Il existe plusieurs types de belote, la Coinche en est une variante, elle s’appelle également la belote coinchée. Les règles changent peu par rapport aux règles de la belote classique; l’atout se détermine de manière différente et la distribution des cartes ne se fait pas tout à fait de la même manière.

Il n y a pas réellement de règles précises qui puissent faire l’unanimité concernant la Coinche, il existe maintes variantes selon la zone où l’on se trouve.

Jeu de coinche: la donne…

Les cinq premières cartes sont distribuées exactement comme à la belote. Toutefois, à la Coinche on continue la distribution afin que les joueurs aient 8 cartes, on fait un troisième tour. Normalement on distribue dans le sens inverse des aiguilles d’une montre mais il arrive régulièrement que la distribution se fasse dans l’autre sens.

Choix de l’atout : les enchères

Lorsque toutes les cartes sont distribuées, le joueur placé à droite de celui qui a distribué commence les enchères. C’est grâce à cette enchère que les joueurs déterminent l’atout. Le premier joueur peut annoncer un contrat et choisir l’atout ou passer, c’est à dire ne rien prendre.

Dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, chaque joueur parle, soit il ne surenchérit pas, on dit qu’il passe (ce qu’il ne l’empêche pas de surenchérir au tour suivant s’il le désire), soit il surenchérit et pour cela il doit décider d’un nombre de points plus élevé dans la couleur choisie. On parle du contrat de points. Le nombre de points annoncé est celui que le joueur, accompagné de son coéquipier pensent pouvoir faire.

Comme à la belote les couleurs sont les mêmes. A ces couleurs se rajoute le « tout atout » où toutes les couleurs sont de l’atout et le « sans atout » ou aucune couleur n’est atout, signifiant qu’aucune couleur ne peut couper une autre.

L’ensemble des points est de 162, les enchères commencent au minimum à 80, elles montent de 10 en 10. L’annonce la plus importante s’appelle la « Générale ». On parle de générale lorsque c’est la même personne qui fait tous les plis de la manche. Lorsque ce n’est pas un joueur mais une équipe qui fait tous les plis, on parle de « capot », cette annonce est aussi plus importante que les enchères.

Un des objectifs de la Coinche est de pouvoir coincher. Avant de commencer, les joueurs annoncent des contrats, lorsqu’on pense que celui-ci n’est pas réalisable, on a la possibilité de coincher. Cela se fait à la volée. Il suffit de dire « je coinche » ou « coinché« , ou bien taper sur la table avec la main ou le poignet. Alors, l’équipe qui gagnera doublera ses points. On peut également surcoincher et cela quadruple les points des gagnants.

Les enchères s’arrêtent lorsque trois adversaires n’ont pas parlé car un joueur ne peut enchérir sur lui même. Elles s’arrêtent également et logiquement lorsqu’un joueur a coinché ou surcoinché.

La coinche sans atout

Le sans atout est intéressant pour les joueurs qui ont soit des longues soit beaucoup d’as et de dix et qui n’ont pas un jeu intéressant pour partir à l’atout, s’ils n’ont pas de valet et de neuf en main par exemple.

Au sans atout, vu qu’il n’y a ni valet ni neuf à l’aout, le total des points est de 130 et non de 162, pour rester à ce même chiffre l’as vaut alors 19 points.

La coinche tout atout

Le tout atout est intéressant lorsqu’un joueur n’a pas d’as. Dans ce cas, les valets valent 20 points et les neuf 14 points. Le total vaut 258 points.

Néanmoins il faut retrouver 160 points, on redéfinit donc les valeurs précédentes.

  • Sept et huit: 0 points
  • Dame: 2 points
  • Roi: 3points
  • Dix: 5 points
  • As: 7 points
  • Neuf: 9 points
  • Valet: 14 points
  • Capot et Générale
  • De sont côté, le capot vaut 250 points.

En ce qui concerne la générale, celui qui a choisit de la prendre commence la partie, sa valeur change selon les régions.

Le jeu de la carte

Un jeu de 32 cartes est nécessaire et la coinche se joue exactement de la même manière que la belote.

Toutefois, certains indices peuvent nous aider.

  • Notre coéquipier possède l’as de sa couleur et ouvre à 100.
  • Notre coéquipier a annoncé une autre couleur que celle que l’on a annoncé signifie qu’il coupe surement sur la notre.
  • Un adversaire qui annonce 90, n’a a priori pas l’as de cette couleur.

Si notre coéquipier ne nous a pas soutenu dans un contrat de 80, il est bon de ne pas faire atout afin de rester maître à l’atout avec l’objectif de marquer le 10 de der.

Décompte des points

Pour gagner, il faut marquer ou atteindre le nombre de point du contrat.

L’équipe qui a annoncé, gagne; elle marque le nombre de points qu’elle a effectué en les arrondissant à la dizaine près et elle y additionne les points du contrat qu’elle a annoncé. Les adversaires, eux, marquent juste les points qu’ils ont effectués.

Si l’équipe qui a annoncé perd, elle ne marque rien et les adversaires marquent non seulement 160 points + les points correspondant au contrat.

Quelqu’un qui gagne un capot marque 500 points, auquel l’équipe peut rajouter les différentes annonces qu’elle a faite. Lorsque le capot est perdu ce sont les adversaires qui obtiennent les 500 points. Il en est de même pour la générale sauf que sa valeur est de 800 points.

Lorsqu’il y a coinche, on double les points des gagnants, les perdants ne marquent rien. Il en est de même pour la surcoinche sauf que les points sont quadruplés.

Fin de la partie

En général une partie se termine lorsqu’une équipe a atteint 300 points. S’il advient que les deux équipes passent les 3000 points au même moment, ceux qui ont le plus de points gagnent. S’ils sont à égalité, une nouvelle manche est faite.

Les annonces à la coinche

On compte les points à la coinche comme à la belote. Toutefois il y a une grande différence, si à la belote il s’agit de faire plus de points que les adversaires, à la coinche l’objectif est de réussir son contrat.